Les beaux jours sont là !

Au retour des beaux jours, on oublie ses vieux réflexes de l’hiver et on adopte de bonnes habitudes minceur à table.

En cette saison vous avez le choix sur les étales. Variez les plaisirs en misant sur les fruits et légumes de printemps et de l'été, non seulement c’est essentiel pour faire le pleins de vitamines, mais aussi pour ne pas se lasser et continuer à manger avec envie de bons fruits et légumes.

Le retour des beaux jours doit également être l’occasion de se bouger un peu plus avec vos proches !

Alors chaussez vos baskets et profitez des activités à l’extérieur.

 

Les régimes trop stricts qui fleurissent aux beaux jours et leurs conséquences !

Tout le monde le sait les régimes dans lesquels on multiplie les interdits, dans lesquels on supprime des aliments entraînent systématiquement une frustration chez la personne. Plus la personne est frustrée, plus cela laissera de place à la culpabilité. C’est un cercle vicieux dans lequel il faut impérativement ne pas tomber. Le fait d’interdire va faire naître le sentiment de frustration, de privation.

Le fait de craquer sur un interdit va déclencher le sentiment de culpabilité comme un enfant qui aurait désobéi. Ce sentiment de « je suis coupable » va pousser la personne à manger beaucoup de cet aliment qui lui a été interdit. Elle va en manger beaucoup d’une part parce qu’elle en a été privée et d’autres part parce que l’interdit aura entretenu la peur d’en être privée à nouveau. Le fait d’interdire ou de supprimer va déclencher une croyance chez la personne en quête de perte de poids. Plus la personne aura fait des régimes, plus ces croyances seront nombreuses et fortement imprégnées.

Même si pour perdre du poids, il faut bien contrôler son alimentation, il sera important de guérir la personne en parallèle de ses fausses croyances pour faire le distinguo entre limiter et interdire.

 

Comment l’éviter ? Que vous ayez 3, 8 ou plus de 15 kg à perdre, votre programme alimentaire doit tenir compte de quelques points clés qui sont :

 

- se tenir loin de l’interdit, en continuant à vous octroyer ponctuellement, vos aliments plaisir.

- Continuez à prendre part aux repas de famille, ou de fêtes ... en ne mangeant pas à part ni différemment des autres.

- De pouvoir adapter votre programme alimentaire aux diverses occasions de la vie courante : repas au restaurant, pique nique estival, soirée apéro entre amis ….

- Se tenir loin de la contrainte mais adopter la modération.

 

Pour réussir, il est indispensable de garder le plaisir de manger et boire. Qu’il s’agisse d’un verre de vin, d’un carré de chocolat, d’une pâtisserie …. Le plaisir de prendre une pâtisserie ne signifie pas « craquage » tout est une question de fréquence, de quantité et de besoin du corps qui reste propre à chaque personne. C’est pourquoi la répartition des « aliments plaisirs » doit se faire sans déséquilibrer votre programme alimentaire de la semaine. En évitant les frustrations, on évite aussi le risque de « craquages compulsifs ».

 

En résumé, il est important de ne pas succomber aux publicités qui vous promettent de perdre TROP VITE ; l’important est d’adopter une bonne hygiène alimentaire sur le long terme et ainsi une nouvelle hygiène de vie sans faim, ni frustrations trop grandes. Le maître mot reste PLAISIR (des yeux, gustatif) !

 

Actualités

Le centre est fermé pour congés du 22 décembre au 06 janvier .

Ouverture exceptionnelle le jeudi 27 décembre pour éliminer après Noël pour celles et ceux qui le souhaitent. Pensez à prendre vos rendez-vous !

1er bilan gratuit sur rdv

sans engagement au

05.46.75.84.73

Pas de miracle, une méthode !

Les vrais performances sont celles qui durent